Qui Ă©tait
Auguste Perret ?

Fils d'un tailleur de pierre communard exilé à Bruxelles, Auguste Perret naît en 1874.
Il est l'un des premiers architectes français à employer le béton armé dans la construction.
Auguste Perret ne s'est jamais séparé de ses frères Gustave et Claude. En associant leurs métiers d'architecte et d'entrepreneur, ils ont réalisé une œuvre considérable dans l'architecture française. Le théâtre des Champs-Elysées (1913), l'église du Raincy (1923), le musée des Travaux Publics (1937), notamment, montrent la pensée novatrice de Perret.

Grâce à une réflexion sur les possibilités techniques et formelles du béton armé, il arrive à l'idée de construction en deux entités fondamentales : la structure portante et les secteurs de remplissage (claustras préfabriquées). L'architecte développe pour ce nouveau matériau des formes et des proportions empruntées à l'art grec et au classicisme français ainsi que des textures et des surfaces très sophistiquées.

"Mon béton -disait-il en 1944 - est plus beau que la pierre. Je le travaille, je le cisèle(…), j'en fais une matière qui dépasse en beauté les revêtements les plus précieux." Après la guerre, Perret fut chargé de la reconstruction de la ville du Havre. Ce projet d'urbanisme n'a été achevé qu'après sa mort, en 1954.

Auguste Perret sur Internet
Vous retrouverez des réalisations d'Auguste Perret sur plusieurs sites :
La reconstruction du Havre
L'Ă©glise Saint-Joseph du Havre
La Tour Perret, d'Amiens
A l'honneur sur un site anglophone

  • 1890 : Chalet et villa Berneval-sur-Mer (dĂ©truit)
  • 1898-1899 : Casino municipal, Saint-Malo (dĂ©truit)
  • 1902 : Théâtre d'Oran
  • 1903-1904 : Immeuble de rapport, 25 bis, rue Franklin (Paris), premier bâtiment mondial Ă  ossature en bĂ©ton armĂ© (cf. Plan libre).
  • 1906-1907 : Garage de la SociĂ©tĂ© Ponthieu-Automobiles, Paris.
  • 1908-1912 : CathĂ©drale d'Oran. Architecte : Albert Ballu, avec la collaboration de l'entreprise Perret frères.
  • 1910-1913 : Théâtre des Champs-ÉlysĂ©es en collaboration avec le sculpteur Antoine Bourdelle, classĂ© monument historique.
  • 1913-1914 : Atelier d'artiste ThĂ©o Van Rysselberghe, Paris (16e arr.)
  • 1914-1917 : Docks Wallut, Casablanca.
  • 1919-1921 : Usine Wallut, Montataire (Oise).
  • 1919-1920 : Ateliers/usine Esders, Paris (11e arr., dĂ©truit).
  • 1920-1923 : Ateliers/usine Voirin-Marinoni, Montataire (Oise).
  • 1921-1925 : Atelier de dĂ©cors Roger et Durand, Paris (20e arr., dĂ©truit).
  • 1922 : Maisons de contremaĂ®tre et de directeur, Le Grand-Quevilly (Seine-Maritime).